• Muriel de Saint Sauveur

Une semaine de tweets dans le monde

Pour commencer l’année, je me suis demandée quelle vision aurions nous de la place de la femme dans le Monde en résumant quelques heures de tweets. C’est assez étonnant et peu optimiste.


En Arabie Saoudite, les femmes auront dorénavant le droit de travailler dans les magasins de lingerie, les clientes demandant depuis longtemps d’acheter leurs dessous à des femmes et non à des hommes. Cependant les religieux le déplorent car ainsi les femmes devront manipuler de l’argent ce qui leur semble inadapté aux principes religieux.


En Inde une proposition de loi était en cours imposant 1/3 de femmes au parlement et à l’assemblée. La partie semblait gagner alors que des voix commencent à s’élever contre cette loi qui tenterait à favoriser les femmes de classe supérieure. La réalité est tout autre, selon l’académicienne Zoha Hasan, ce serait la peur des hommes de perdre leurs sièges qui les pousserait à réfuter l’idée de quotas car il y aurait 180 sièges à proposer aux femmes.


En Libye le nouveau gouvernement impose la Charia et par conséquent l’instauration de la polygamie, de la répudiation et du tutorat sur les femmes. Quand aux tunisiennes, elles ont beau se battre, elles ne sont plus que 7% en tête de liste quant aux candidatures à la constituante.


En Angleterre on pense découvrir une féministe dans la personnalité de Margaret Tatcher! C’est dire si la situation est désespérée dans ce pays. Le dernier rapport de l’OCDE place le Danemark en tête des pays ou l’équilibre vie privée vie professionnelle est le meilleur, un résultat qui ne surprendra personne.


A l’inverse découvrir les US en 23ème position laisse rêveur sur l’impact du féminisme si arrogant des américaines.


Quant à l’Allemagne les femmes y font de moins en moins d’enfants vu le coût qu’impose l’alliance carrière et maternité.


La France n’est pas si mal placée, on la retrouve en 10ème position et on peut penser en lisant une autre bonne nouvelle, la nomination d’une femme à la tête du barreau de Paris, que tout va bien. Hélas ce serait pêcher par optimisme car depuis le 2 Janvier, une loi impose une pénalité aux entreprises qui ne respectent pas l’égalité professionnelle et visiblement elles sont encore nombreuses.


Pendant ce temps l’Union Européenne termine l’année 2011 en alertant la communauté internationale pour que les droits des femmes en Afghanistan et au Pakistan soient explicitement traités dans tous les dialogues sur les droits de l’homme, et prend une résolution à cet effet.


J’allais terminer ce texte lorsque je réponds à une jeune journaliste au téléphone et que me dit-elle ? Cette jeune femme de 30 ans me dit être systématiquement stigmatisée car elle n’a pas d’enfants et que son entourage ne peut s’empêcher de trouver que cela n’est pas normal. Comme j’ai écrit dans mon livre que je n’avais pas d’enfants et qu’une vie de femme ne s’arrêtait pas à la maternité, elle voulait en discuter avec moi.


A quoi pensez-vous en lisant ces nouvelles ? Personnellement, je suis convaincue que toutes celles qui le peuvent dans les pays de liberté, doivent prendre la parole pour partager et dénoncer toute les injustices quel qu’en soit le degré.


A la semaine prochaine.

0 vue

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Women Masterclass.
Créé par My Marketing Toolbox

  • Women Masterclass sur Facebook
  • Women Masterclass sur Twitter
  • Women Masterclass sur LinkedIn
  • Women Masterclass sur Youtube