• Muriel de Saint Sauveur

La Génération Y, ce n’est pas une question d’âge

Chez Mazars nous recrutons plus de 3000 jeunes dans le monde chaque année. Notre organisation est composée de trois générations, la mienne celles des Baby-Boomers, celle des X coincée entre nous et la nouvelle, celle des Y.  




»Comment faire vivre 3 générations dans une entreprise? », est la question que se pose notre Directeur des Ressources Humaines.  »Mais à quoi ressemble cette fameuse génération Y? », était la mienne. Nous y avons donc travaillé, avons enquêté auprès de plus de 1000 jeunes dans 64 pays et avons présenté nos résultats au dernier Women’s Forum qui a eu lieu en France à Deauville la semaine dernière.


Ils revendiquent leur droit au bonheur. Priorité à l’équilibre vie privée vie professionnelle, Vivre pleinement sa vie et être indépendant financièrement, tels sont leurs objectifs dans l’ordre d’importance.

C’est vrai, ma génération voulait d’abord être indépendante financièrement, pour avoir son appartement et vivre de manière libre. La liberté nous était chère et nous étions prêts à en payer le prix. Eux, sont heureux chez papa maman et ont donc un autre objectif, d’autant que l’environnement est plus dur que le mien ne le fut.


Ils veulent mettre l’humain au cœur des entreprises. Nous en rêvions mais nous n’osions pas, 57,5% d’entre eux estiment que les qualités humaines sont d’abord les clefs du succès professionnels, 55% veulent apprendre tout au long de leur vie et 51,8% ont de l’ambition. Que voulions-nous? Travailler pour gagner de l’argent, avoir un job intéressant, mais les qualités humaines, nous pensions simplement qu’elles étaient évidentes. Quelle ne fut pas notre déception que de découvrir que dans les entreprises certains individus grossiers, mal élevés, voire sournois pouvaient faire carrière. Alors là, ils ont bien raison : l’être humain en premier. Il est surement peu courant de se demander le matin si son équipe est heureuse de venir travailler, mais pour eux c’est essentiel. Je les rejoins, car mon équipe est composée de jeunes femmes Y.


Et la parité, est-elle devenue évidente au point de disparaître ou est-ce encore un sujet? Et bien malheureusement la partie n’est pas gagnée. Pour 77% d’entre eux, la parité est un challenge important pour l’entreprise. 83% des femmes interrogées pensent même que les entreprises doivent s’emparer du sujet (voire utiliser des quotas) tandis que 66,4% des hommes pensent la même chose.


Ils sont donc conscients que si leurs jeunes années se vivent dans un environnement mixte et facile, il n’en sera pas de même dans leur vie professionnelle.


Ils sont certainement plus matures que nous, qui nous battions pour notre liberté physique (pilule, avortement et égalité), mais pensions qu’elle irait de pair dans l’entreprise.


Alors la génération Y est-elle une révolution ou une évolution? Ou une autre génération avec ses nouveaux rêves?


Je penche pour un mouvement de société important avec une vision tout à fait nouvelle de la vie professionnelle souhaitée par les femmes depuis de nombreuses années et enfin relayée par toute une génération, garçons et filles confondus.


Un mouvement de société que je partage. Non, ils ne sont pas paresseux, mais ils veulent faire un travail intéressant, qui les enrichisse. Non, ils ne sont pas exigeants, mais un travail c’est un contrat :  »je te donne mon expertise et en échange tu me donnes un salaire et une compétence ». Chacun doit trouver son avantage dans l’échange et c’est en alliant leurs rêves et ceux de l’entreprise que le succès sera au rendez-vous.


Non, ils ne resteront pas au bureau pour ne rien faire, mais ils sont capables de travailler comme des fous s’ils sont passionnés. Et si leur travail empiète trop sur leurs passions (famille compris), ils y mettent le holà. N’est-ce pas aussi raisonnable?


Finalement la Gen Y c’est un état d’esprit que certains baby-boomers partagent et que toutes les femmes soutiennent. Donc c’est un mouvement de société qu’il faut impérativement comprendre.


Bonne chance.

0 vue

© 2018 par Women Masterclass.
Créé par My Marketing Toolbox

  • Women Masterclass sur Facebook
  • Women Masterclass sur Twitter
  • Women Masterclass sur LinkedIn
  • Women Masterclass sur Youtube