• Muriel de Saint Sauveur

Le premier salon de la mixité à Paris

Pour le premier salon de la mixité à Paris, Emmanuelle Gagliardi a réussi son pari. Plus de 1200 personnes se sont croisées aux Blancs Manteaux soit pour écouter les débats soit pour se rencontrer. Mazars y était en co-stand avec l’ESSEC et le club Juristes & Associés.


Qu’il y avait-il de plus dans ce salon? Tout simplement une réunion d’entreprises mais aussi de réseaux féminins, d’institutions sur l’Egalite ou d’organismes concernés par le thème.Il nous manquait peut être des chercheurs et experts apportant la bonne parole.


Mais les couloirs étaient bien bruyants de tous ces échanges et des idées des unes et des autres. Quelques hommes apparaissaient de temps en temps, ce qui m’a permis de retrouver un ancien ami journaliste devenu écrivain. Une librairie a mis en valeur tous les auteurs, Helena Rubinstein avait son stand de maquillage pour nous faire les plus belles non pour aller danser mais pour se faire photographier. A 200 euros la photo, qui n’était pas mal mais pas non plus extraordinaire, c’était un peu cher.


Mais le mérite du salon totalement tourne vers la mixité a été de réunir tous les acteurs de ce thème durant une journée. Si l’aventure se poursuit, il faudrait peut-être envoyer nos souhaits aux hommes et femmes politiques afin qu’il y ait une caisse de résonance. Car le constat est que nous sommes toutes et tous d’accord, il y a encore du travail pour arriver à la parité.


Que ce soit au sein des familles et des stéréotypes de notre éducation, dans les entreprises ou dans les medias comme l’a récemment souligné Brigitte Grésy, la France n’est pas en avance.

0 vue

Posts récents

Voir tout

© 2020 par Women Masterclass.
Créé par My Marketing Toolbox

  • Women Masterclass sur Facebook
  • Women Masterclass sur Twitter
  • Women Masterclass sur LinkedIn
  • Women Masterclass sur Youtube